Recherchez l'une de mes miscellanées

samedi 25 février 2017

Le pacte du petit juge, de Mimmo Gangemi

Comme vous le savez déjà, j'adore les polars.  Si j'en lis de plus en plus, ce n'est pas pour autant que tous les auteurs trouvent grâce à mes yeux. Récemment, si j'ai beaucoup aimé le chef d'œuvre de Chandler que j'avais déjà chroniqué, j'ai aussi été très déçue par La fille du temps, pourtant classé meilleur roman policier de tous les temps. Mais c'est avec un grand plaisir que j'ai dévoré Le Pacte du petit juge, de l'auteur italien Mimmo Gangemi, découvert par hasard en furetant dans les rayons de ma librairie de quartier.

Une atmosphère italienne particulièrement bien rendue


Ce que j'aime dans les polars, plus que l'action ou la complexité de l'intrigue, c'est l'atmosphère et les galeries de personnages.  Deux points que Mimmo Gangemi maîtrise à merveille. L'action du Pacte du petit juge se passe en Calabre, dans cette région âpre du Sud de l'Italie qui fait face à la Sicile. Alberto Lenzi est un magistrat jouisseur qui aime les bons repas, les sorties, les jolies femmes et les parties de jambes en l'air, en dépit de sa relation mouvementée avec Marina, une policière. Malheureusement, sa quiétude est troublée par la noirceur des enquêtes qu'on lui confie. Un chargement important de drogue, qu'il était supposé intercepter, a mystérieusement disparu. Dans la villa d'une vieille famille noble spoliée par la mafia locale, la police a retrouvé les restes d'un homme torturé à mort ainsi que les traces du massacre de trois Noirs. Alberto commence son enquête, aidé par la belle et imprévisible Chiara, sa collègue magistrate, et Lucio, son ami d'enfance. Derrière ce vol et ces meurtres, il ne tarde pas à découvrir la main de la mafia locale, toute puissante... 


Photo prise à Syracuse, en Sicile... Oui, je ne suis jamais allée en Calabre.... 

Des personnages hauts en couleur 


Bien écrit, le roman se distingue par une savoureuse galerie de personnages hauts en couleur, la qualité de ses dialogues et l'humour de son auteur. Le personnage d'Alberto, dragueur impénitent campé dans sa fierté masculine, m'a paru parfois séduisant, parfois ridicule, souvent attachant. Les conversations des notables de la ville, entre querelles de préséances et rivalités héréditaires, rythment le roman de dialogues mordants et bourrés d'ironie. Mais surtout, ce sont les figures des parrains de la mafia, les Rota, les Pinnuto, les Cortara, qui dominent le tableau. Autant de familles sanguinaires, assassins de père en fils, d'oncle en neveu, révérées et craintes, admirées et détestées, toutes désireuses de s'assurer le contrôle de la région en éliminant leurs adversaires. Parmi ces peu recommandables personnages, le vieux don Mico Rota, officiellement retiré des affaires, à qui le juge Lenzi a obtenu le droit de purger sa peine de prison à domicile pour raisons de santé. D'un côté, le juge qui sait son pouvoir limité par un système corrompu, mais qui continue, aveuglément, à rêver de justice. De l'autre, le vieux parrain, bien moins malade qu'on ne le croit, mais qui en sait certainement bien plus qu'il n'en dit. Entre les deux, un rapport ambigu s'engage...


Et vous, des lectures coup de cœur ces derniers temps ? 

5 commentaires:

  1. Ah dommage que tu n'aies pas aimé la Fille du temps, j'avais bien aimé. Mais je suis une bonne cliente pour les énigmes historiques: je trouve fascinant de revenir sur des épisodes qui nous paraissent bien connus, mais qu'on ne connaît en réalité que superficiellement.
    Dans un registre moins polar, j'ai une passion pour les livres de Petitfils qui rouvrent l'affaire des Poisons et l'histoire du Masque de fer: bel exercice d'agilité intellectuelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne l'ai pas trouvé inintéressant, au contraire, mais je m'attendais à un chef-d'oeuvre du genre et j'ai trouvé un livre intéressant et instructif, avec une originalité très forte vu le sujet, l'accusé, le contexte de l'enquête.
      Je pensais avoir un grand coup de cœur et j'ai juste passé un bon moment.

      Supprimer
  2. Je ne connais pas du tout cet auteur, merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'en prie ! En revanche je ne sais pas si ses autres livres sont aussi bons, celui-ci est le deuxième de la série.

      Supprimer

Vous avez aimé ce billet ? Laissez-moi un petit mot, ça fait toujours plaisir ! Merci par avance ;-)