Recherchez l'une de mes miscellanées

mercredi 8 février 2017

A la découverte de l'île de Wight #1 The Needles

Bonjour ! Aujourd'hui je vous emmène dans un coin d'Angleterre magnifique : l'île de Wight, que nous avons découverte à l'automne dernier. Cette île verdoyante est surnommée "le jardin de l'Angleterre" et ce fut un vrai coup de coeur pour mon chéri et moi. 

The Needles (les aiguilles, en anglais) est un site naturel situé à la pointe ouest de l'île, composé de trois stacks de grès qui s'avancent dans la mer, derrière de magnifiques falaises. 



Sur la route des Needles, admirez les superbes nuances des falaises ! Le soleil jouait sur le grès, c'était magnifique. Comme vous le constatez, nous avons eu la chance de découvrir les Needles par une matinée ensoleillée. 



Au milieu des pointes de grès, il y a un petit phare, et sur la falaise dominant les Needles, se dresse un petit fort très bien conservé. La promenade à flanc de falaise du parking jusqu'au fort est ravissante. Je me rappelle encore la fraîcheur de l'air marin et le calme émanant de ce paysage lumineux, sans le moindre bruit. 




Le fort des Needles "Old Battery" se visite. Lors de notre passage, l'Union Jack battait fièrement au vent ! 



Si le fort n'abrite plus de troupes depuis les années 1950, les canons, eux, sont restés à leur poste, toujours braqués vers la mer. J'ai beaucoup aimé les voir, ayant une passion pour l'artillerie (ne riez pas, enfant, je collectionnais les canons miniatures, au grand dam de mes professeurs. Pas très étonnant au fond que je sois tombée amoureuse d'un historien militaire ! )




Un sympathique petit musée retrace la vie sur les lieux pendant la guerre. Le fort abritait alors une garnison chargée de scruter l'horizon à la recherche d'un bâtiment ennemi. 



Non, mon capitaine, il n'y a rien à l'horizon ! 

Cette petite pièce au sommet du fort est dotée d'étroites fenêtres offrant une vue imprenable sur la Manche et le Solent, le détroit qui sépare l'île de Wight de l'Angleterre. Elle est également équipée d'un petit poêle.





Elle présente quelques photographies d'époque et ce message émouvant, ci-dessous. 100 m.p.h, c'est tout de même 160 km/h ! Ça devait être très impressionnant !


J'imaginais ces hommes enfermés dans cette pièce lors d'une tempête hivernale, loin de leurs familles, alors qu'autour d'eux régnaient le froid, le vent et la guerre, vivant dans l'incertitude du lendemain mais trouvant tout de même un réconfort dans cette source de chaleur.

Et vous, connaissez-vous l'île de Wight ? En espérant que cette petite balade anglaise vous a plu, je vous souhaite une excellente journée !

10 commentaires:

  1. Je n'y suis jamais allée, mais je la connais de nom!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton com'. La suite de la visite sera Osborne House, autre site connu de l'île.

      Supprimer
  2. Je n'y suis jamais allée mais j'adorerais voir ces aiguilles de craie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ça vaut le coup, surtout quand le temps est beau ! Et le reste de l'île est aussi ravissant, hélas, nous n'y sommes restés que 24h... merci d'avoir commenté !

      Supprimer
  3. ça donne bien envie d'y faire un tour!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton gentil mot ! Bonne journée !

      Supprimer
  4. Merci pour ces belles photos et cette jolie balade et bon week-end à toi ! Bises.

    RépondreSupprimer
  5. Ce doit être impressionnant ! Voilà un lieu qui me plaît énormément et qui me donne envie de m'aventurer dans ce fort ! Merci pour cette découverte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, c'était mon coup de cœur sur cette île qui était le coup de cœur de ce séjour ! Je suis contente que cela t'ait plu.

      Supprimer

Vous avez aimé ce billet ? Laissez-moi un petit mot, ça fait toujours plaisir ! Merci par avance ;-)